Et si delicious fermait ?

Parmi les services Web2.0 fort utiles, je garde une place à part pour delicious.com. Ce service a permis de sauvegarder des bookmarks, des signets, de les classer quelque soit la machine que l’on utilisait. Le rangement se fait par mots-clefs. Un signet peut être défini par autant de mots-clefs que nécessaire. Il est ainsi possible de rechercher ces signets par les mots-clefs.

Delicious a peu évolué depuis 5 ans. Son intégration dans Firefox est un modèle du genre. Il s’agit d’un module complémentaire qui se trouve ici. Ainsi, en utilisant Firefox, vous retrouvez vos signets sur vos ordinateurs. C’est essentiel. Je ne trouvais rien à redire sur ce service jusqu’à ce que j’utilise régulièrement un nouveau navigateur, sur une nouvelle plateforme : Safari sur iPhone. Rien n’est prévu pour cette plateforme. Delicious n’est pas seul en cause, les conditions d’Apple y sont pour beaucoup, néanmoins, je ne sais comment trouver mes signets facilement, encore moins en ajouter sur cette plateforme.

En effet, sur le forum de delicious, il est possible de trouver cette réponse de nosivadnomis, Simon Davison, sur l’éventuelle apparition d’une app délicious :

This has been covered in a few locations, but let me confirm once and for all that there will be NO Delicious iPhone app. We thought (like everyone else) that we needed an iPhone app, but unfortunately there are a number of restrictions that make an iPhone app for Delicious impracticable.

Ce qui se traduit, approximativement, comme d’habitude, par :

Nous avons déjà répondu a cette question (d’une app delicious) de nombreuses fois, mais laissez-moi y répondre une dernière fois, il n’y aura PAS d’app delicious sur iPhone. Nous pensons (comme tous) que nous en avons besoin, mais les restrictions d’Apple font qu’une app iPhone n’est pas faisable.

Il est ensuite expliqué qu’il n’est pas nécessaire de rajouter des signets depuis un iPhone (ah bon) mais essentiel de pouvoir accéder à ses signets. Or pour cela, il suffit d’accéder à la version mobile de delicious. Merci pour ce rappel qui peut me réconcilier avec delicious.

Après ce long préambule, Je puis enfin en venir au sujet : et si delicious fermait ?

La nouvelle est apparue chez techcrunch. Delicious met presque un mois pour répondre, sur leur blog.

Mais si Delicious fermait, que ferions nous ?

D’une part, il conviendrait dans un premier temps de sauvegarder son propre espace de signets (le mien est visible en bas a droite de cette page) en accédant à cette page. L’export consiste en une page html.

Je n’ai pas trouvé les tags( les mots-clefs)… à suivre donc.

Quels liens gardons-nous ?

Voilà une question que je ne m’étais jamais posé. En visitant Wordle, un générateur de nuage de mots, toutes sortes de mots, il est possible de choisir un compte delicious. Wordle peut piocher dans les tags.
Voici le résultat :

nuage de mots issu d'un compte delicious
nuage de mots issu d'un compte delicious

Il fallait cela pour me persuader de ma monomanie : WordPress, WordPress et encore WordPress. Dotclear vient loin derrière, (cherchez-le bien, vous le trouverez), Opensource est une occurence qui revient souvent.
J’utilise ce compte delicous pour ma veille, toute ma veille technologique, ma veille web, des signets comme autant de petits « forget me not », ne m’oubliez pas. WordPress entre ses tutoriaux, ses thèmes, ses plugins, les blogs qui en parlent est donc bookmarkophage, signetophage si vous préférez.
Le « how to » côtoie le « tutorial » qui est proche du « tutoriel », tout se mélange comme il apparait que notre vocabulaire évolue. On se promet qu’on le rangera, qu’on y mettra de l’ordre, un jour.
Bonne découverte…